Luka Mkheidze et Axel Clerget ont participé aux championnats du Monde qui se sont déroulés du 20 au 28 septembre à Bakou, en Azerbaïdjan.
Pour sa première participation à cette compétition, Luka ne parvient pas à se classer. Axel remporte quant à lui une médaille de bronze. Il s’agit de sa première médaille mondiale et de la première pour le club ! Voici un résumé du parcours de nos deux judokas.

Une première participation pour Luka

Luka a combattu le jeudi 20 septembre. Dans la catégorie des -60 kg, il a remporté son premier combat puis a échoué face au Russe Mshvidobadze (qui a terminé 2e). Stéphane Traineau, le directeur des équipes de France, s’est exprimé à son sujet sur le site de la fédération :

Luka Mkheidze est très bien entré dans la compétition en rencontrant un Nigérien à sa portée. Il a été opposé ensuite, pour son 2e combat, au Russe, n°2 mondial, qui a fini sa journée en devenant vice-champion du monde. Luka est très bien entré dans le match […] il avait de l’engagement, de l’intention. C’était une première participation pour Luka et j’espère que ça lui a permis de prendre un maximum de repères.

Stéphane Auduc a assisté aux combats de notre judoka. Au micro d’Arthur Clerget, il s’est livré sur le parcours de notre judoka et a donné des pistes de travail pour la suite.

Luka s’est aussi prêté au jeu et a confié ses impressions sur cette première participation et ses ambitions futures.

Une première médaille mondiale pour Axel…

La matinée d’Axel s’est déroulée sans encombre. Concentré, précis et très efficace, il a remporté ses combats contre le Biélorusse Varapayeu, contre le Coréen Gwak (qui l’a battu au tournoi de Paris en février), contre le Russe Khalmurzaev puis contre le Tadjik Ustopiriyon. Rien ne semblait pouvoir arrêter notre judoka dans sa course vers l’or.

A la mi-journée, Stéphane nous a confié ses impressions concernant le début de parcours sans faute d’Axel.

La demi-finale contre le Cubain Silva Morales ne s’est pas déroulée comme on s’y attendait. Les attaques successives d’Axel ne mettent pas son adversaire en danger. Axel tente une nouvelle fois yoko tomoe-nage, mais au moment où il se jette sur le dos, le Cubain effectue une action de bras. Après une longue attente, les arbitres décident d’annoncer le ippon pour Silva Morales. Vous pouvez retrouver la séquence en question dans la vidéo ci-dessous.

Frustré face à une décision arbitrale discutable, Axel a toutefois réussi à se préparer pour son dernier combat de la journée, celui pour la place de 3e face à l’Allemand Trippel. Mené d’un waza-ari après s’être fait contrer, il réussit à emmener le jeune Allemand au sol et finit par l’étrangler. Il termine donc 3e aux championnats du Monde 2018 !

Après une matinée incroyable et une demi-finale perdue de façon étonnante, Axel a enfin décroché sa première médaille mondiale !

Arthur a pu filmer la réaction de Stéphane à la fin de cette journée.

… et pour Sucy Judo

Laissons le mot de la fin à Jean-Claude Albert, Président de Sucy Judo, à propos de la performance de Luka et d’Axel :

Deux judokas de Sucy Judo sélectionnés pour les championnats du Monde à Bakou ! Nous étions déjà heureux pour eux suite à leur sélection avec l’Equipe de France.

Après la journée de Luka, jeudi 20, j’étais très content de sa performance et de son engagement. Il n’a pas à rougir, battu de très peu au deuxième tour après un combat disputé jusqu’au bout. L’avenir est là et je suis sûr que l’on parlera bientôt de lui au plus haut niveau.

Axel, judoka d’expérience, a atteint un de ses objectifs : une médaille aux championnats du Monde. C’est le fruit de beaucoup d’efforts, d’entraînements et de déplacements, partout en France et à l’étranger.

Je remercie tous ceux qui l’ont encouragé pendant cette journée, ainsi que nos partenaires pour l’aide qu’ils nous apportent. Je suis très satisfait du comportement de Luka et d’Axel. Par leur humilité et leur travail, ils représentent bien l’esprit de notre club.

Bravo à nos champions, je suis fier de vous !

Enfin, le jeudi 27 septembre, est devenu vice-champion du Monde par équipe !

L’équipe de France aux championnats du Monde de Bakou 2018 / Crédit : EJU