Les 6, 7 et 8 mai s’est tenu le Grand Slam de Bakou. Axel Clerget a été sélectionné pour y participer et a combattu le 8 mai dans la catégorie des -90 kg. Il repart avec une médaille de bronze bien méritée après 6 combats.

Pour Axel, ce Grand Slam avait bien commencé. Vainqueur de ses 4 premiers combats par Ippon (l’indien Singh, le suédois Dvarby, l’espagnol Sherazadishvili et le japonais Nishiyama), il s’incline en demi-finale (aux pénalités) face au suédois Nyman, futur vainqueur du tournoi. En place de 3e, il remporte son combat contre l’azerbaïdjanais Mehdiyev.

Axel est évidemment « très heureux de retrouver les podiums mais surtout de bonnes sensations et des repères. ». Et d’ajouter : « Suite à ma blessure en février, j’ai eu une période difficile… Je retrouve mes repères et de la sérénité ! Une médaille de bronze pour une grosse journée en battant notamment le japonais vainqueur du tournoi de Paris et une défaite litigieuse en demi finale. Je reste très satisfait de ces 6 combats. »

Pour Stéphane Auduc, son entraîneur, il s’agit « d’une belle performance pour Axel qui a su mobiliser toutes ses ressources pour aller chercher une médaille en Grand Chelem, sa première dans la catégorie des -90 kg. »

Concrètement, « cela lui permet de remonter dans le classement mondial, même s’il reste derrière Alexandre Iddir. La saison n’est pas finie pour Axel puisqu’il enchaîne avec le Grand Prix d’Almaty (Kazakhstan) la semaine prochaine. Une médaille lui permettrait de rentrer dans le top 16 de sa catégorie et ainsi de prétendre à une participation au Master de Guadalajara (Mexique). Ensuite, il ira où on lui dira d’aller. »

Et de conclure : « Il est très heureux de se prouver qu’il est capable de performer à ce niveau-là, bravo à lui ! »